Joyeuse : cité de légendes et d’Histoire

Joyeuse : ville de légendes et d'Histoire

Joyeuse : ville de légendes et d’Histoire

Aux alentours de la ville de Joyeuse, les abris et les grottes attestent d’une présence humaine aux époques préhistoriques et sur le canton de Joyeuse, quelques dolmens sont à découvrir, ainsi que des vestiges romains.
Vers l’an 1200, Dragonnet de Châteauneuf crée la « Maison de Joyeuse », puis en 1581 apparait le premier Ducher de Joyeuse, avec Anne de Joyeuse.

Extraits du site de la ville de Joyeuse :
« Une des caractéristiques historiques de Joyeuse est la mise en application de 3 chartes de franchises de 1235 à 1262 qui permettront d’élire 4 consuls pour gérer la ville. Cette charte reconnait la liberté du commerce, garantit la libre jouissance des biens et des héritages, et la sécurité des marchés et foires. En 1381, face à l’insécurité et aux guerres féodales, les consuls obtiendront le droit de clore la ville par une enceinte distincte de celle du château.
On édifie les remparts percés de sept portes. La ville prend alors la conformité de la ville historique que nous connaissons. »

 

La Légende de Joyeuse

La légende fait remonter la fondation de Joyeuse à Charlemagne, qui en guerre contre les Sarrasins, aurait perdu son épée nommée « Joyeuse » lors d’une bataille sur le lieu dénommé « Le champ du Roi » (en bordure de la rivière La Beaume). Un soldat ayant retrouvé l’épée, l’empereur lui aurait donné en récompense les terres environnantes pour y construire un château et y régner en seigneur portant le titre « de Joyeuse ».

Extraits du site http://mairiedejoyeuse.fr